Livre d’or

Patrice Bouvier
« Ton livre est vraiment très intéressant, je dirai même brillant. Je ne sais ce que tu as eu comme appréciation à ton doctorat mais ce devait être top. Contrairement à certains travaux universitaires qui souvent se contentent d’un regard dans le rétroviseur des travaux antérieurs, il est vrai que « Les nouveaux clowns » s’ y prêtent bien, ton travail n’a pas cette sécheresse, et se lit « comme un roman ». Ton livre devrait faire date »



Vincent Lenga
« Lorsque j’ai vu la couverture de ce livre, je me suis dit « Tiens, c’est vrai, qu’est-ce qu’ils deviennent les clowns aujourd’hui ? » Jusque-là, j’avais d’eux l’image vieillissante des personnages aux grosses chaussures qui subsistent dans quelques cirques en voie de disparition. En ce sens, cet ouvrage a été très instructif, même pour moi qui ne suis pas du tout sociologue. On y apprend énormément sur les anciens clowns, leur image telle qu’elle fut reprise dans les fictions jusqu’à ce que le cliché fasse oublier ce qu’ils étaient à l’origine. Et on y apprend ce que sont ces nouveaux clowns : ils sont multiples, variés, surprenants, et ne sont pas (encore) enfermés dans un cliché.
Une mention spéciale pour l’effort qu’a fait l’auteure d’avoir eu recours à de nombreuses sources d’information, et bien souvent d’être allée auprès des clowns eux-mêmes, sur le terrain. »



Foucade (bouffonne fantasque)
« Merci Delphine pour ce beau livre dont j’ai tout compris, malgré le fait que je suis conceptuellement creuse! Tu as nourris mon cerveau et c’est agréable de lire les expériences des clowns anonymes (même si on reconnait certains d’entre eux)! Tu m’as accompagnée dans le train, dans mon lit, dans une caravane… bises bille! »



Anonyme
« Ce soir, par un hasard, je suis tombé sur votre livre qui sans doute se trouvait sur l’étagère d’ici depuis des mois. Cette heure m’a dit de le prendre. Je l’ai parcouru, et j’ai été assez sidéré de la recherche énorme que vous avez fait pour ce sujet, je dis « je l’ai parcouru » et comme vous le savez, parfois malgré une énorme masse de travail, souvent une phrase correspondra à un lecteur, un chapitre pour un autre etc. […].
Les livres mentent, comme les spectacles mais c’est à chacun de nous de percevoir, l’authenticité, le temporel, ou la nécessité… en tout cas « les nouveaux clowns » sont là… le titre est vrai…
Vous m’avez donné envie de reprendre le peu que j’avais commencé, merci. »



Yann Costa (clown)
« Merci pour ton extraordinaire recherche sur les nouveaux clowns. En plus d’être une mine d’informations et d’analyses, ton livre m’inspire autant sur le plan artistique que sur l’aspect de la citoyenneté du clown. A chaque lecture ma curiosité se fait plus grande, et non seulement d’un point de vue de clown… il m’a clairement motivé à commencer à prendre des cours de sociologie ! Beaucoup de réponses m’ont été apportées sans même m’être posé de questions auparavant. Ton livre est bien plus qu’un travail de thèse pour doctorat, il est déjà (pour moi) un support constant de recherche, d’analyse et d’inspiration… Il permet même grâce à toutes les références disponibles de faire ses propres recherches ! Vraiment merci du fond coeur, du fond des neurones et du fond du nez rouge ! »

 

Laissez un commentaire!